Archives du mot-clé loup

Loup noir en rouleau de papier toilette

Pour le mois de septembre j’ai décidé de parler de loup. Il s’agit d’un loup noir qui rigole du haut de son rouleau de papier toilette!

loup noir en rouleau de papier toilette

Matériel

matériel pour le loup noir

rouleau de papier toilette: 1

peinture noire

feuille de papier A4: 1

bouchons plastiques: 2

petits fils ( queue de rat par exemple) de 6 cm: 2

petits fils de 8 cm: 2

 

Réalisation

Mes loulous ont peint le rouleau de papier toilette en noir. Il représentera le corps du loup noir. Ensuite, ils ont peint la feuille A4 et enfin les deux bouchons en plastique. On laisse sécher le tout.

Pour faire la tête et la queue du loup noir, j’ai pris la feuille A4 que les loulous ont peinte. Je l’ai plié en deux dans le sens de la longueur . Puis, j’ai dessiner la tête et la queue au dos de la feuille. Ensuite, J’ai découpé dans les deux épaisseurs de papier peint. Avec mon loulou, nous avons collé les deux cotés de la tête et de la queue pour qu’elles soient peintes des deux côtés. Nous avons décoré la tête du loup avec du correcteur blanc puis nous les avons collés sur notre rouleau de papier toilette qui représente le corps du loup noir.

Pour finaliser notre loup noir, j’ai fait deux trous avec une paire de ciseaux dans le tiers supérieur du rouleau de papier toilette, face à face. Puis, nous y avons enfilé les cordelettes représentant les bras. Je  les ai maintenues par un noeud à l’intérieur et en bout de cordelette. Nous avons ensuite fait deux trous dans le tiers inférieur sur le devant pour passer les cordelettes représentant les pieds. Au bout de ces dernières, j’ai enfin enfilé le bouchon en plastique peint en noir que j’ai percé en son centre et j’ai simplement fait un noeud derrière chaque bouchon pour les fixer.

Voilà votre marionnette du loup noir est prête pour chanter « promenons nous dans les bois »…

 

Le loup qui voulait changer de couleur

Mon fils à étudié ce livre à l’école et j’avoue que j’ai beaucoup aimé. Le loup à une bonne tête et on le prend vite en affection. J’ai donc décidé de faire un petit théâtre du loup qui voulait changer de couleur.

silhouettes du loup qui voulait changer de couleur

J’avait acheté le livre à colorié et j’ai repris une silhouette de l’histoire que j’ai découpé dans du canson noir. Sur cette silhouette j’ai repris les détailles des yeux, des oreilles, de la bouche…

Les habits du loup

J’ai repris cette même silhouette sur du canson blanc, sans découper la tête sept fois.

Le lundi, le loup est vert. J’ai donc peint ma silhouette de canson blanc en vert avec de la peinture acrylique un peu épaisse.

Le mardi, le loup est rouge. J’ai découpé des bouts de laine rouge que j’ai collé sur ma silhouette pour rappeler le pull rouge de l’histoire.

Le mercredi, le loup se colle des pétales de roses sur le corps. J’ai fait sécher des pétales que j’ai peint en rose car la couleur était partie. Je les ai re-découpées un peu et les ai collées sur ma troisième silhouette.

Le jeudi, le loup se plonge dans un bain glacé et devient bleu. J’ai pris de la peinture à l’eau bleu pour coloré ma silhouette.

Le vendredi, le loup se colle des épluchures d’oranges. J’ai découpé des serpentins dans un feuille de mousse orange pour avoir une épaisseur et une texture ressemblantes à celles d’une orange. Je les ai collés sur ma 5ème silhouette.

Le samedi, le loup de plonge dans une mare de boue. J’ai testé une peinture à la mousse à rasé que j’ai coloré en marron. Au top! La texture est douce et le rendu ressemble à de la boue! Génial!

Le dimanche, le loup se couvre de plumes de paon. J’avais quelques plumes de couleur à la maison, collées de part et d’autre de ma silhouette, cela rend très bien.

Les finitions

Au dos de chaque silhouette, j’ai opté pour un petit bout de pâte à fixe pour les maintenir sur la marionnette du loup en canson noir ( base qui me servira pour touts les « habits » du loup derrière laquelle j’ai fixé une pic à brochette ). J’ai pris aussi un petit miroir pour jouer l’histoire afin qu’il y ai un peu de mouvement pendant que je raconte l’histoire.

silhouette en canson noir du loup qui voulait changer de couleur

Et voilà mes silhouettes sont finies, il ne reste plus qu’à me mettre derrière le canapé pour leur raconter « l’histoire du loup qui voulait changé de couleur ».

Les plus petits se sont amusés à écouter l’histoire pendant que les grands sont passés derrière le canapé pour jouer eux-même l’histoire.

 

Challenge réussit!! A vos ciseaux!